Environnement / Energie renouvelable

COPRESSA, avec l’appui de l’Ambassade des Pays Bas à Yaoundé, a mèné une activité de sensibilisation et une campagne d’information sur l’utilisation du biogaz en milieu rural et ses atouts financières, environnementaux et dans le domaine de la santé. Le projet visait à réduire la coupe abusive de bois et favoriser la protection de l’environnement et la lutte contre la désertification dans une région très sensible comme la région de l’Extrême Nord. Le gaz permet en outre de réaliser une importante économie financière mais aussi accomplie une forte économie de temps dans la cuisson et la préparation. L’exécution du projet permet aussi de soutenir la santé des ménagères, qui ne sont plus exposées à l’intoxication pas la fumée du foyer. Les déchets dérivant du processus de production du gaz peuvent être utilisés comme fertilisant pour les champs, voir les cultures maraîchères de la famille.

Plusieurs descentes ont été menées auprès des populations bénéficiaires pour identifier les ménages pilotes susceptibles d’abriter les bio-digesteurs. Trois ménages dans trois différents villages ont été identifiés.Le partenaire technique de ce projet est l’Université de Maïduguri, Nigeria, qui a suivi la réalisation du projet, et la construction des bio-digesteurs, ainsi que la formation des menages à leurs utilisation.

La SNV a été chargé du suivi du projet par l’Ambassade des Pays Bas.Incidence sur l’économie familiale/ Réduction de l’achat de boisPour une famille qui consommait 300 FCFA de bois par jour, avec l’utilisation du bio gaz, on réalise une économie de au moins 200FCFA /jour ; soit environ 72 000 FCFA l’année, jadis utilisés pour l’achat de bois de chauffe ; Ce qui donne 288 000FCFA d’économie au bout de 04 ans, durée moyenne d’utilisation du bio digesteur avant la vidange.

La reussite de la première phase du projet a encouragé COPRESSA à introduire l'approche "village pilote" . Un village "à biogaz", qui pourrait devenir un modèle pour toute la région.

 

Visite de SE l'Ambassadeur d'Allemagne au village pilote de  Katoual

 

L’introduction du biogaz dans le village pilote « Katoual » a radicalement changé le style de vie des ménages concernés et amélioré la santé des femmes et des filles. Cette technologie contribue aussi à l’amélioration du revenu familial, à l’épargne de temps et d’argent.

En outre, l’utilisation du biogaz généré par la fermentation de la bouse animale lutte spécifiquement contre l’augmentation des gaz à effets de serre dans l’atmosphère (le méthane en est un exemple) et de surcroît réduit sensiblement la coupe anarchique de bois.

Le programme de vulgarisation de cette technologie en adoptant la stratégie de concentration géographique c'est-à-dire : « du ménage pilote au village pilote » avait été lancé par COPRESSA et l’Ambassade d’Allemagne en 2009 et s’est prolongé en 2010 avec l’appui de l’Eglise Valdese italienne à travers son bureau de coopération internationale « Tavola Valdese ». 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Vanessa 14/06/2015

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?


Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez. Voici le lien: http://revenumensuel.com/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×