Plaquette copressa sans photo 2013 Convention Bâle

COPRESSA : Centre Optionnel pour la Promotion et la Régénération Economique et Sociale Secteur Afrique  / Période : 1996 - 2012

I.                    Présentation générale

 Elle traite de la reconnaissance sur le plan du droit, de la vision, de la mission, des valeurs, son système de gestion et son organigramme.

1.1.      Reconnaissance juridique 

COPRESSA est une organisation non gouvernementale à but non lucratif de droit camerounais, légalisée le 20 août 1996. Elle  est régie par la loi  90/053, enregistrée sous le  n° récépissé 22/RDDA/K22/BAPR. Son siège social se trouve à Maroua (République du Cameroun).

C’est en fait une organisation mixte portée par des femmes et des hommes soucieux du développement en général et de la l’amélioration des conditions de vie des populations marginalisées en particulier ; à travers des activités économiques, sociales et culturelles.

1.2.      Vision

Le rêve de COPRESSA est de contribuer au développement durable des filières agricoles, à la protection de l'environnement, à la formation professionnelle des jeunes et à l’éducation des minorités.

1.3.      Mission

COPRESSA se donne pour  mission d'oeuvrer à l'amélioration des conditions de vie des communautés défavorisées à travers la valorisation des ressources locales.

1.4.      Valeurs

COPRESSA se fonde sur la promotion de la dignité humaine et le développement des communautés défavorisées, le respect des droits humains dans un esprit de sobriété et de transparence. 

1.5.      Mécanismes de gestion

A COPRESSA, la gestion se fait de manière participative, sur la base des Règles et Procédures de gestion. Cette gestion tient également compte des spécificités de chaque partenaires financiers qui prônent généralement la transparente et l’atteinte des résultats escomptés

A COPRESSA, la gestion se fait de manière participative, sur la base du manuel des Règles et Procédures de gestion élaboré et validé en AG de 2005. Cette gestion tient également compte des spécificités de chaque partenaires financiers qui prônent généralement la transparente et l’atteinte des résultats escomptés.

Les audits externes instaurés à COPRESSA depuis 2006 font partie des baromètres de mesurer du degré de la transparence et de bonne gestion.

1.6.      Organigramme

COPRESSA compte 24 membres qui participent aux Assemblées générales, un Conseil d’Administration (CA) composé de 05 membres dont un Président, une Secrétaire/Trésorière, 02 commissaires aux comptes et 01 conseiller. Sous le contrôle du CA, le Bureau de Coordination supervisé par une Coordonnatrice est chargé gérer les activités de l’organisation et la vie associative de COPRESSA.

II.                 Profil historique de COPRESSA

COPRESSA est une association de développement légalisé le 20 Août 1996 à Maroua sous la dénomination de OPRAID (Organisation Promotionnelle d’Appui aux Initiatives de Développement). Sa naissance est le fruit d’une réflexion de 08 personnes qui avaient une vision commune du développement. Cette création fait suite à un travail en amont avec particulièrement les femmes et les jeunes comme cibles principales. Plusieurs actions ont été menées avec les femmes notamment : le reboisement dans les écoles de la ville, l’organisation de tontines de quartier, l’appui à l’alphabétisation fonctionnelle. Avec les jeunes, il était question des activités ludiques. Toutes ces activités ont été conduites sans apport financier externe. Le leitmotiv qui guidait ces actions informelles résidait dans la volonté des fondateurs d’apporter leur modeste contribution au développement de la localité en tenant en compte les besoins des populations à la base. Ces agents de développement (fondateurs de COPRESSA) avaient pour la plupart bénéficié des formations sur le «  Rêve et Développement »  donnée par le BUCO (Coopération Suisse N’Djamena).

D’août 1996 à Janvier 1999, l’organisation est en hivernage. Cette situation est causée par le fait que les membres étaient tous engagés dans d’autres activités professionnelles. Le démarrage effectif et surtout officiel des activités de cette organisation est visible lorsque trois de ses membres décident en 1999 d’abandonner leurs emplois rémunérés pour se consacrer au service du développement. Cette décision marque l’ouverture du bureau de coordination de Maroua en février 1999, marque également le changement du nom de l’association qui passe de OPRAID à COPRESSA (Centre Optionnel pour la promotion et Régénération Economique et Sociale- Secteur Afrique).

Au cours de son histoire et compte tenu de ses moyens, COPRESSA a décidé de tenir une Assemblée générale (AG) tous les trois ans. C’est ainsi qu’après l’AG constitutive de 1996, il y a eu des Assemblée Générale Ordinaire en 2002, 2005, 2008 et 2012.

III.               Domaines d’actions depuis sa création

Suite à une planification stratégique financée par le VSO en 2004, COPRESSA s’est positionné dans les domaines suivants :

  • Appui à l’entrepreneuriat agricole rural ;
  • Protection de l’environnement par le reboisement et la promotion des énergies renouvelables ;
  • Education et alphabétisation des minorités ;
  • Les actions sociales pour la VIH / SIDA.

IV.              Quelques résultats de nos appuis d’août  1996 à décembre 2011

Plusieurs résultats sont à l’actif de COPRESSA depuis sa création. Ils sont divers et varient selon le type d’activité menée et le domaine d’action.

4.1.      Education

  • 11 centres d’Alphabétisation créés et 11 moniteurs formés ;
  • 13 écoles des parents créées, fonctionnelles et reconnues par l’état ;
  • 106 enfants Bororo inscrits à l’école ;
  • 430 actes de naissances établis pour les enfants en âges scolaires ;

4.2.      Appuis en entrepreneuriat

  • 400 femmes formées sur les activités génératrices de revenus ;
  • 150 animateurs/animatrices formées ;
  • 400 productrices d’arachide ;
  • 60 femmes extractrices de beurre de Karité dans la Région du Nord/Bénoué
  • 88 GIC bénéficiaires de micro crédit PREPAFEN;
  • 08 groupes de femmes initiés à la production du « GODO » améliorés ;
  • 05 groupes de femmes accompagnés dans la production et la commercialisation des bonnets « Kiffinédjés ».
  • 01 caisse d’épargne créée pour les femmes Bororo
  • 250 GIC légalisés ;
  • 01 plate forme des acteurs de la filière arachide créée 

4.3.      Environnement

  • 60 bios digesteurs acquis et vulgarisés auprès des ménages d’éleveurs ;
  • 415 000 arbres fournis pour les campagnes de reboisement et des haies vives
  • 40 berges de mayo protégées ;
  • Pépinières de 6000 à 20 000 plants réalisées chaque année.

4.4.      Eau, assainissement

  • 520 localités ont bénéficié de sensibilisation, d’animation, structuration et formation à l’hygiène de l’eau et le péril fécal ;
  • 379 Comités de gestion de points d’eau mis sur pied dans les Monts Mandara et 140 dans le département du Logone et Chari ;
  • 04 forages réalisés ;
  • 01 puits réalisés ;

4.5.      Actions communautaires

  • 08 Comités de Développements Villageois ;
  • 1200 producteurs d’arachide accompagnés ; 
  • 36 APE et 02 Comités de Gestion des Centres Polyvalents organisés ; structurés, et formés sur la pérennisation des acquis communautaires dans les Monts Mandara ;
  • 86 APEE, 06 COSA, 06 COGE ont été formés sur la pérennisation des acquis, la décentralisation et le développement  local dans le département du Logone et Chari ;
  • 12 autorités communales formées sur le Genre et la Décentralisation ;
  • 20 Comités de Lutte contre le VIH/SIDA mis sur pied ;
  • 01 Association Bororo légalisée.

V.                 Partenaires de COPRESSA au fil du temps

Noms des partenaires

Nature des organisations

Domaines

Périodes

Chefs de quartiers de Maroua

Organisations traditionnelles

Assainissements des quartiers avec les jeunes

1996-1999

MAMACASH

ONG

Genre

1999-2000

BUCCO

Coopération Suisse

Fermes agropastorales et formations

2000-2001

PAPLO

Projet Union Européenne (UE) et INADES-Formation

Etudes de faisabilité et enquêtes

2001-2002

VSO

ONG Néerlandaise

Appuis des volontaires

2003-2005

PDRM

Projet Union Européenne (UE)

Eau, hygiène, assainissement, mise en place des comités de gestion de point d’eau (CGPE), pistes rurales et pérennisation des infrastructures scolaires et communautaires

2000-2006

PDRP-LC

Projet Union Européenne (UE)

Etudes, enquêtes, Eau, hygiène, assainissement, mise en place des comités de gestion de point d’eau (CGPE), pérennisation des infrastructures scolaires et communautaires

2002-2006

PACDDU

Projet Union Européenne (UE)

Réalisation de trois forages Eau, hygiène, assainissement, mise en place des comités de gestion de point d’eau (CGPE).

2004-2005

PREPAFEN

Projet Banque Africaine de Développement (BAD)

Etudes de faisabilité, Montage de projets et mise en place des microcrédits

2002-2007

Care Appui à la Mobilisation de la Société Civile

Care International

Sensibilisation sur le VIH/SIDA et appui à la mise en place des CLLS

2006-2007

BROERDERLIJK DELEN

ONG Belge (Bruxelles)

Filière arachide dans les Monts Mandaras : formation, structuration de la filière et animation de la plate forme des acteurs.

2006-2011

Ambassade du royaume des Pays Bas

Coopération Néerlandaise-Cameroun

Projet pilote sur le biogaz dans l’Extrême Nord du Cameroun

2008

Ambassade d’Allemagne

Coopération Allemande-Cameroun

Vulgarisation du biogaz dans un village pilote

2009

PDRI-CL

Banque Islamique pour le Développement (BID)

Etudes de base, campagne de sensibilisation sur les composantes du projet, campagne de sensibilisation sur la protection de l’environnement

2010

Ambassade de la confédération Suisse

Coopération Confédération Helvétique-Cameroun

Education des enfants des minorités Mbororo, alphabétisation des parents, mise en place d’une tontine des femmes Mbororos

2010

TAVOLA VALDESE

ONG  Italienne (Rome), Université de Maiduguri

Amélioration des performances des bios digesteurs et des foyers à biogaz

2010-2011                                                                                   

TAVOLA VALDESE

ONG  Italienne (Rome)

Projet « Emploi jeunes » ; formations pour l’auto emplois

2011-2012

Ambassade de la confédération Suisse

Coopération Confédération Helvétique-Cameroun

Accès à l’eau potable (Puits) pour  la communauté Mbororo en cours de sédentarisation

2012

 

VI.              Les difficultés qui limitent l’impact des efforts fournis sont entre autres

  1. L’analphabétisme de la femme et de la fille en milieu rural et périurbain ;
  2. L’Insuffisance des points d’eau (puits/forages) en milieu rural ;
  3. La pénibilité des tâches de la femme qui ne favorise par sa ferme participation aux actions de renforcement des capacités ;
  4. La méconnaissance de certaines techniques susceptibles de booster le processus d’accompagnement et du leadership ;
  5. La prise en charge du personnel de COPRESSA réduit au bénévolat depuis une décennie;
  6. Les équipements et technologies pour améliorer les activités des bénéficiaires ;
  7. Les fonds de roulement.

VII.            Ressources humaines

7.1.      Conseil  d’Administration formé de 05 membres

Noms et Prénoms

Fonctions

M Mal Hourso

 

Président

 

Dr Abdouramane HALIROU

 

Administrateur

 

M Barka Amine

 

Administrateur / Commissaire aux comptes

 

 

Dr. Hamoua Dalaïlou

 

Administrateur / Trésorier

Dr Math Mazra

 

Administrateur / Commissaire aux comptes

 

 

7.2.      Membres de l’association

 

 

 

 

Nom et Prénom

Fonction

Qualification

 

1

 

M. Amidou WADANNE

 

Membre

Environnementaliste

 

2

M. MAL HOURSO Yaya

Président du CA

 

Sociologue Rural ;  Philosophe.

 

 

3

Mme Suzanne TCHOUKOUANGO

Membre

Spécialiste en gestion de projet.

 

4

Dr. Math MAZRA

Administrateur

Manager ; Spécialiste des Entreprises Nouvelles.

 

5

M. Barka AMINE

Administrateur

Spécialiste en comptabilité et finance.

 

6

Dr. Hamoua DALAÏLOU

Administrateur

Historien ; Spécialiste de la décentralisation.

 

7

Dr. Abdoul - Aziz YAOUBA

Membre

Historien ;  Spécialiste des relations transfrontalières.

 

8

Dr. Abdouraman HALIROU

Membre

Historien ; Spécialiste en découpage administratif.

 

9

Dr Gisèle Fatima DJIBRILLA SIDIKI

Membre

Coordonnatrice

Economiste ;

Spécialiste en Entrepreneuriat du Genre et environnement.

 

10

M. GNOWA Vincent

Membre

Spécialiste en développement communautaire

 

11

M. Ibrahim IDRISSA

Membre

Conseiller religieux.

 

12

M. Oumar LIMAN

Membre ;

Chef d’antenne.

Stratège ; Chargé de montage des projets.

 

13

M. Sali AHMADOU

Membre

Responsable Administratif et Financier

 

14

M. Souleymanou ZOURMBA

 

Membre

Spécialiste en marketing

 

15

Dr Djibrilla SIDIKI

 

Membre

Chirurgien Dentiste

 

16

Dr. Gabriel DEUSSOM

Membre

Historien ;

Spécialiste en relations entre l’Administration publique, les religions et la société.

 

17

Dr. Steave Ismaël NEMADE

Membre

Spécialiste du VIH / SIDA

 

18

 

Mme. MAYAKE GOUSKRO Delphine

 

Membre

Infirmière, femme d’affaire

 

19

Mme Djanabou TCHOUBOU

Membre

Animatrice pour la protection de l’environnement

 

 

20

Mme Mariam TCHITOYA Haman Adama

Membre

Comptable / spécialiste en Genre

 

21

Dr Hamasselbé ABOUBAKAR

Membre

Expert de l’Arachide / IRAD

 

 

VIII.         Contacts 

 

Boite Postale

409 Maroua Extrême Nord Cameroun

Tél. (Fixe)

+ 237 22  15 37 59

Tél. (Mobile)

+ 237 99 41 71 51

E.mail :

copres_sa@yahoo.fr

 

fatysidiki@yahoo.fr

Site Web

http://copres-sa.e-monsite.com

 

La Coordonnatrice

Le Président du conseil d’Administration

 

 

Dr Gisèle Fatima DJIBRILLA SIDIKI

M. Mal HOURSO

Tél : + 237 77 60 29 38       

Tel : +237 99 87 12 33

                       

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×