PROJET EMPLOI JEUNES

Projet pilot emploi pour jeunes peu scolarisés de la ville de Maroua (EJPS)

Contexte

L’analphabétisme souvent évoqué des Provinces du Grand Nord Cameroun n’épargne personne. Nombreux sont les jeunes qui peuplent les quartiers, jonchent les rues ou les alentours des marchés et autres lieux publics, juste parce qu’il n’ont pas eu la chance d’aller à l’école ou simplement parce qu’il n’ont pas pu terminer leurs études faute de moyens financiers. Cette situation d’oisiveté les expose à la violence, aux vols et autres formes d’agressions de tous bords, qui sont autant de maux qui minent les sociétés, insécurisent les populations et aggravent la paupérisation.

La plupart des jeunes dans ce contexte souffrent du manque d’occupation, mais aussi, ils déplorent le fait que de nos jours pour se former, trouver un emploi ou s’installer à son propre compte, il faut beaucoup de moyens.

Localement, les formations les plus en vue pour cette catégorie de jeunes (peu scolarisés) sont l’informatique, la couture, la teinture et la coiffure, qui sont des domaines nécessitant effectivement des moyens matériels et financiers importants pour démarrer. Il convient de notre par ailleurs que la demande étant très forte, il y a une saturation progressive qui se matérialise l’amenuisement des recettes pour ceux qui sont déjà installés en très petites entreprises (secrétariats bureautique, ateliers de couture et de coiffure).

Pour y faire face, nous identifier 40 jeunes peu scolarisés et sans métier avec qui nous avons échangé sur la problématique d’emploi pour jeunes peu scolarisés. A l’issu de plusieurs rencontres itératives, il ressort qu’il faut innover et créer des emplois dans des domaines porteurs non saturés. C’est ainsi qu’est venue l’idée de rétablir le filage, le tissage, promouvoir le traitement du tissu « Bazin » ou blanchisserie traditionnelle, très apprécié localement, la plomberie, ferraillage de bâtiment, agent d’entretien, horticulture et maraîchage.

Objectif global

Contribuer à la réduction du chômage et la pauvreté par la formation des jeunes peu scolarisés aux métiers porteurs nécessitant de faibles investissements au démarrage.

Axes d’actions

v Renforcement des capacités dans les différents domaines;

v Appui à la création des ateliers individuels ou associatifs ;

v Appui à la commercialisation ;

Objectifs spécifiques et Activités par axe

Axe 1 : Renforcement des capacités dans les différents domaines.

Objectifs : Développer les capacités des jeunes selon les métiers de leurs choix

Activités

1.1. Atelier d’information et de validation du projet ;

1.2. Identification du potentiel et  des aptitudes  de chaque jeune ;

1.3. Enquête de moralité des bénéficiaires potentiels auprès des services compétents

1.4. Etude de base sur le nombre de jeunes peu scolariser en chômage ;

1.5. Regroupement des bénéficiaires par catégorie ;

1.6. Canalisation des personnes ressources ;

1.7. Formations pratiques par domaine;

1.8. Formations marketing ;

1.9. Formation en gestion simplifiée

1.10. Tests de fin de formation et sélection des entrepreneurs potentiels

Axe 2 : Appui à la création des ateliers individuels ou associatifs

Objectifs : Favoriser l’entrepreneuriat des jeunes et leur autonomisation à travers la promotion des très petites entreprises (TPE)

Activités

2.1. Appui à l’élaboration des projets individuels et associatifs ;

2.2. Recherche de partenaires financiers pour soutenir l’action ;

2.3. Appui à la négociation des espaces ou locaux selon le cas ;

2.4. Appui à l’acquisition du petit équipement ;

2.5. Appui à l’implantation des TPE ;

2.6. Suivis et appuis conseils.

Axe 3 : Recherche des débouchés  et appui à la commercialisation ;

Objectifs : Identifier les circuits de commercialisation et faire la promotion des productions et prestations des jeunes bénéficiaires du projet.

Activités

3.1. Canalisation des besoins locaux en prestations services qui cadrent avec les compétences des jeunes ;

3.2. Prospection sur les débouchés ;

3.3. Organisation des foires pour les produits des jeunes ;

3.4. Recherche de partenariat

Durabilité

La pérennité du projet est assurée par l’introduction des techniques et technologies facile à  dupliquer par les bénéficiaires ;

Les TPE crées seront gérées par leurs promoteurs et suivis régulièrement par l’équipe projet, afin de garantir leur succès. 

Résultats

Au moins 40 jeunes participent au projet chaque année

Au moins 25 jeunes sont formés par an ;

Au moins 10 jeunes sont placés auprès des sociétés, familles, PME par an ;

Au moins 10 TPE sont créées par an ;

Les statistiques de base sur la situation des jeunes chômeurs sans qualification est disponible.

Partenariat

v Ministère de l’emploi

v Associations

v FNE

v PME

v Sociétés

v Familles

Perspectives

v Valoriser les résultats du projet pilote à travers un projet triennal ;

v Elargir le projet aux jeunes des autres villes de la Province de l’Extrême Nord ;

v Diffuser l’information sur les facteurs clés de succès des TPE crées.

v Organiser des colloques inter micro entrepreneurs

Coût du projet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site