Projet Femme Santé Education Entreprenariat

Pour commencer à créer votre page, cliquez ic

Centre Optionnel pour la Promotion et la Régénération Economique et Sociale secteur Afrique (COPRESSA)

Note Concept

Programme  Femme Santé Education et Entrepreneuriat 2012-2016

 


Période : 2012-2016

Durée : 05 ans

Zones d’action : Extrême-Nord et Nord du Cameroun

Contacts             :

Mme DJIBRILLA SIDIKI,

Coordonnatrice,

Tél : +237 99 41 71 51/ +237 77 60 29 38

E-mail : fatysidiki@yahoo.fr

Dr Maurizio Guerrazzi

Assistant technique

drguerrazzi@gmail.com

 

COPRESSA, B.P. 409 Maroua, Tél : +237 22 15 37 59, E-mail : copres_sa@yahoo.fr


Contexte et justification

Une lecture de l’environnement  économique et socio politique montre que la femme Camerounaise a la volonté de participer librement au développement de son pays. Malheureusement, victime de plusieurs formes de discriminations, son implication est très peu visible.  Au 21ième siècle la plupart des activités économiques de la femme camerounaise se déroule dans l’informel ; même celles des femmes d’affaires qui sillonnent le monde à travers le réseau GFAC. C’est récemment à partir de 2010 que les premières femmes camerounaises sont nommées aux postes de commandement (femmes sous-préfets, dont une dans le Grand Nord). La candidature d’une femme (Cas de Mme Kha WALLA) à l’élection présidentielle prochaine (octobre 2011) au Cameroun fait encore beaucoup de remous sur la scène politique.

La stigmatisation dont est victime la femme du Grand Nord Cameroun aggrave davantage la situation. En plus des maux communs aux femmes camerounaises, les femmes du Grand du Cameroun sont discriminées sur plusieurs autres domaines.

Sur le plan sanitaire, certaines sont victimes de mutilation sexuelle (excision), de viols dans les mariages forcées (jeunes filles de moins de 18 ans mariées par force aux vieillards de plus de 65 ans), multi natalité indésirables dues au fait religieux qui condamne la limitation de naissance et le très faible taux de consultation prénatale dû à l’ignorance et à la pauvreté.

Sur la plan éducationnel, la scolarisation de la jeune fille demeure dans bon nombre de famille, un phénomène accidentel. Le privilège est donné aux garçons, même si ces derniers sont parfois moins intelligents à l’école. Cette privation de la scolarité de la jeune fille a pour corollaire le mariage précoce. Dans bon nombre de familles musulmanes, les filles de 13 ans ont déjà des prétendants ; et il suffit que les parents soient consentants pour que les cérémonies de mariage s’organisent.

Il est fréquent et pathétique de voir des jeunes filles de moins de 18 ans se rendre chez les marabouts pour comprendre les raisons pour lesquelles elles n’arrivent pas à avoir des prétendants et même de solliciter l’aide ces derniers pour les attirer vers elles.

Sur le plan économique, beaucoup de femmes sont engagées dans les activités génératrices de revenus (AGR). Mais elles ne sont pas généralement en mesure de faire une nette distinction entre le chiffre d’affaires et le bénéfice ; ce qui  justifie leurs faillites régulières et souvent l’interdiction ferme des maris à les voir sortir des ménages pour « des activités qui ne rapportent pas ».

Une présentation synoptique permet d’apprécier la participation de la femme aux affaires économiques ; bref d’avoir une idée de ses occupations quotidiennes.

ü  Les femmes âgées de 50 ans et plus sont actives dans le tissage du tissu « Godo », le filage, l’extraction d’huile d’arachide, de sésame, de Neem ;

ü  Les femmes de 25 à 40 ans se retrouvent dans les AGR relatives à la fabrication de bonnets, à la cuisson des beignets, à la petite restauration et aux prestations de services (vendeuses, domestiques, berceuses, cuisinières, lingères,…);

ü  Les femmes de 35 à 45 ans sont dans le jardinage, la vente de légumes et des céréales.

Pour ce qui est de la fille et femme de l’ethnie minoritaire peulh « Bororo » du Nord Cameroun, en dehors de la vente de lait de vache et du fromage, elles ignorent tout de la santé moderne, de l’éducation et de l’environnement sociopolitique de leur pays.

Face à cette situation particulière de la femme du Grand Nord, COPRESSA s’engage à lui apporter à travers un programme pilote de cinq ans, des appuis spécifiques et appropriés, favorables à l’amélioration durable de ses conditions de vie.

Objectif global :

Mener de concert avec d’autres organisations d’appui des Régions de l’Extrême-Nord et du Nord, des actions visant l’amélioration durable des conditions sanitaires et le niveau d’éducation de la femme et de la jeune fille et par ailleurs ambitionnant le renforcement et le développement de l’entrepreneuriat féminin.

Dans 6 localités des Arrondissements de Tokombéré, Hina, Maroua 1er, Hilé Alifa, Logone Birni et Lagdo qui seront retenues de façon participative comme des archétypes des phénomènes dénoncés.

Cet objectif se déroule en trois (03) axes essentiels que sont :

ü  Axe1 : Santé maternelle et infantile ;

ü  Axe 2 : Education scolaire et alphabétisation fonctionnelle ;

ü  Axe 3 : Entrepreneuriat Féminin.

Les objectifs spécifiques, les activités et les pistes de partenariat par axe se présentent comme suit :

Axe1 : Santé maternelle et infantile ;

Objectif : Réduire les effets néfastes qui contrecarrent l’épanouissement sanitaire de la femme de l’extrême Nord du Cameroun

Activités :

  1. Etablissement du diagnostic réel de départ (état de lieux);
  2. Sensibilisations et animation sur le planning familial (hommes et femmes) ;
  3. Appuis aux consultations prénatales ;
  4. Appuis à l’établissement des actes de naissance ;
  5. Sensibilisations sur les dangers de l’excision, le massage des seins ;
  6. Sensibilisation sur les conséquences sanitaires néfastes de l’accouchement précoce de la jeune fille ;
  7. Sensibilisations sur le VIH/SIDA ;
  8. Campagnes de dépistage sur le VIH/SIDA ;
  9. Prise en charge de la PTME ;
  10. Organisation des voyages d’échanges ;
  11. Plaidoyers auprès des décideurs de l’excision et des exciseuses ;
  12. Actions spécifiques en faveur de la femme Bororo ;
  13. Capitalisation ;
  14. Publications ;
  15. Suivis-évaluations semestriels

Partenariat

ü  Les médecins et hôpitaux ;

ü  Ministère de la santé ;

ü  OSC des droits de l’homme ;

ü  ALVF,

ü  Médias ;


Axe 2 : Education scolaire et alphabétisation fonctionnelle ;

Objectif : Réduire la pauvreté intellectuelle de la femme en 05 ans, par le renforcement de  l’éducation scolaire de la jeune fille et la promotion de  l’alphabétisation fonctionnelle pour femme.

Activités :

  1. 1.     Etat des lieux dans les zones du programme ;
  2. 2.     Sélection des écoles pilotes ;
  3. 3.     Sélection des parents « paires-éducateurs » dans le processus ;
  4. 4.     Sensibilisations des parents sur les effets et impacts de la scolarisation ;
  5. 5.     Appuis aux suivis scolaires des filles dans les établissements ;
  6. 6.     Appuis à la méritocratie des filles dans les écoles;
  7. 7.     Appuis des AGR pour les familles démunies ;
  8. 8.     Médiations relatives aux déperditions scolaires des filles ;
  9. 9.     Sensibilisation sur les dangers des mariages précoces et forcés ;

10. Plaidoyers auprès des parents, chefs de famille, autorités traditionnelles et religieuses ;

11. Voyages de témoignages inter écoles (du primaire à l’université);

12. Actions spécifiques en faveur de la femme Bororo ;

13. Suivis-évaluations trimestriels ;

14. Sensibilisation sur l’intérêt de l’alphabétisation ;

15. Création des centres d’alphabétisation par sollicitation ;

16.  Capitalisation ;

17.  Publications

Partenariat

ü  Ecoles pilotes sélectionnées ;

ü  Ministère de l’éducation de base ;

ü  Sarée TABITA ;

ü  PAM ;

ü  Autorités traditionnelles ;

ü  Autorités religieuses ;

ü  Ecole Normale ;

ü  ISS ;

ü  GIC Avenir femme.

Axe 3 : Entrepreneuriat Féminin.

Objectif : Renforcer les capacités et le pouvoir économique de la femme active afin d’assurer progressivement son autonomie pour une participation libre et responsable à la vie socioéconomique et politique.

Activités :

  1. Etat des lieux ;
  2. Sélection participative des actions pilotes ;
  3. Identification des femmes engagées dans le processus ;
  4. Ateliers thématiques sur les formations techniques ;
  5. Ateliers sur la comptabilité simplifiée ;
  6. Ateliers de formation sur l’élaboration des plans d’affaire ;
  7. Ateliers sur les techniques de négociation ;
  8. Ateliers sur les modalités d’exportation et d’importation ;
  9. Appui à la recherche de débouchés ;
  10. Appuis à la production, transformation et commercialisation en milieu rural ;
  11. Appui à la création des caisses d’épargne pour les femmes ;
  12. Accompagnement à l’organisation des journées de femmes ;
  13. Organisation des femmes à la participation aux actions sociales et d’écodéveloppement (reboisement, journées de salubrité ; gestion des sachets plastiques);
  14. Formations des filles aux métiers professionnels ;
  15. Mise en place d’un fonds rotatif d’appui aux initiatives novatrices viables des femmes et à la formation professionnelle des filles;
  16. Appuis et accompagnement des femmes intéressées à la vie politique ;
  17. Actions spécifiques en faveur de la femme Bororo ;
  18. Suivis-évaluation mensuels;
  19. Capitalisation ;
  20. Publications

Partenariat

ü  Sarée TABITA ;

ü  Associations des femmes d’affaires ;

ü  GICAM ;

ü  Ministère du commerce ;

ü  CROPSEC ;

ü  GIC opérationnels

Contacts au sein de l’organisation

Mme DJIBRILLA SIDIKI,

Coordonnatrice,

Tél : +237 99 41 71 51/ +237 77 60 29 38

E-mail : fatysidiki@yahoo.fr

Dr Maurizio Guerrazzi

Assistant technique

drguerrazzi@gmail.com

COPRESSA, B.P. 409 Maroua, Tél : +237 22 15 37 59, E-mail : copres_sa@yahoo.fr


Ressources humaines

ü 01 Coordonnatrice du programme ;

ü 01 Chargée de l’axe Santé maternelle et infantile ;

ü 01 Chargée de l’axe Entrepreneuriat Féminin ;

ü 01 Chargée de l’axe Education scolaire et alphabétisation fonctionnelle ;

ü 06 Animateurs/animatrices relais ;

ü 01 Secrétaire ;

ü 01 Comptable ;

ü 01 Chauffeur.

Budget ???

i et entrez votre texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site