RAPPORT accès eau potable 2012.

Projet eau potable Ambassade Suisse.

 

Introduction

 

Aussitôt après  l’acceptation du projet par l’Ambassade de Suisse à Yaoundé, le Lamido et les bénéficiaires sont immédiatement informés par téléphone. Sur la base d’une concertation élargie, les bénéficiaires proposent à l’équipe de COPRESSA une date pour la visite et le choix du site du point d’eau. Après la signature du contrat du 15 février 2012 entre l’Ambassade de Suisse à Yaoundé et COPRESSA, le « Projet d’accès à l’eau potable pour la communauté Mbororo de Gouna » démarre effectivement le 28 février 2012. 

Pour retracer le parcours, nous mentionnons ci-dessous les différentes étapes qui ont marquées la réalisation. Il s’agit :

ü  Du recrutement d’un Superviseur chargé du contrôle du processus de la construction du puits ;

ü  De la visite et le choix du site par une délégation pluridisciplinaires y compris le géophysicien « sourcier » chargé d’éclairer sur la disponibilité de nappes phréatiques par endroit, la présence ou non des rochers et éventuellement des profondeurs ;

ü  De la présentation des caractéristiques de deux sites identifiés aux bénéficiaires ;

ü  De la concertation des bénéficiaires en présence du Représentant du Lamido ;

ü  Du choix du premier site à la satisfaction de tous,  le 29 février 2012 ;

ü  Du recrutement de trois puisatiers, collecte des prix du matériel, des matériaux et des équipements ;

ü  Des achats qui ont commencés le 15 mars 2012, avec l’arrivée des fonds de l’Ambassade ;

ü  De l’acheminer du matériel et équipements le 25 mars 2012 par camion, sous le contrôle du technicien ;

ü  De la panne du compresseur lors du voyage entre Maroua et Garoua ;

ü  De l’implantation du puits le 28 mars 2012 pour permettre le démarrage des travaux.

ü  A 2,5 mètres du sol, les puisatiers tombent sur une roche de granite très dure qui va les occuper pendant trois semaines. Après trop d’efforts et perte de carburant, COPRESSA, le Superviseur, le Lamido et les bénéficiaires arrivent à la conclusion selon laquelle il faut changer de site : La roche est estimée à 10 m de profondeur  et les travaux n’avancent pas.

ü  Du changement de site le  25 avril 2012 avec l’appui du géophysicien qui  a fait de nouveaux tests ;

Le projet puits pour les Mbororo de Gouna a pour objectif principal de faciliter la sédentarisation d’un peuple nomade en cours d’intégration sociale.

Il s’agit en fait de construire un puits soutenu par des buses avec la participation massive des populations bénéficiaires.

La méthodologie adoptée dans la mise en œuvre de ce projet est totalement participative ; les bénéficiaires ont été régulièrement consultés et impliqués aux différentes phases de la réalisation du projet PAEMBO. Sur le plan communicationnel, les dispositifs ont été mis sur pied pour faciliter les échanges entre toutes les parties prenantes. Des appels téléphoniques étaient régulières entre les puisatiers, le technicien de COPRESSA, le Superviseur et la Coordonnatrice. Sur le plan financier, les fonds mis à disposition par l’Ambassade est arrivé en trois tranches.

Ce rapport est composé de deux parties essentielles : la partie narrative qui traite du déroulement du projet du début à la fin et la partie financière qui rend compte des moyens mise en œuvre pour financer le projet et des contributions des parties prenantes que sont les bénéficiaires, COPRESSA et l’Ambassade de la Suisse.

 

  1. RAPPORT NARRATIF

Après la présentation des activités réalisées et des résultats obtenus, cette partie du rapport renseigne aussi sur les difficultés rencontrées et la réception du puits par la communauté bénéficières.

 

1.  Activités réalisées et résultats

Les principales activités réalisées dans le cadre du projet concernent la construction du puits, le comité de gestion du puits, la sensibilisation à l’hygiène de l’eau et du péril fécal, le Suivi et évaluation du projet

 

1.1.        Construction du puits

La réalisation du puits s’est faite en 06 phases essentielles que sont :

ü  Le creusement du premier site, arrêté au bout de trois semaines, suite à l’impossibilité des puisatiers à faire face à une énorme roche souterraine d’environ 10 mètre de profondeur ;

ü  Le changement de site et le creusement d’un nouveau puits jusqu’à la rencontre à nouveau d’une roche à partir du 9ème mètre;

ü  Le télescopage des buses et l’équipement général du puits ;

ü  La construction du mur de protection du périmètre du puits ;

ü  L’analyse de l’eau du puits au Centre Pasteur de Garoua ;

ü  La fabrication des plaques indicatrices ;

ü  La réception définitive couronnée par des manifestations socioculturelles.

Résultats de la construction

Actuellement, il existe au quartier Madagascar de Gouna, un puits de 16 mètres de profondeur.

En fin avril et début mai 2012, l’on se rappelle que le puits avait un débit d’environ 4 fûts (800 litres) d’eau au petit matin, ceci présage le non tarissement de ce point d’eau en saison sèche.

Au moment où les bénéficiaires réceptionnent leur ouvrage, le puits a  15 m d’eau.

L’eau de ce puits est agréable à boire, mais sa qualité a été jugée insuffisante par le Centre Pasteur de Garoua.

Ce puits  nécessite donc des traitements préalables au chlore ou à l’eau de javel. Il n’y a donc  pas d’inquiétude, l’eau de javel est disponible à Gouna et les du Comité de Gestion du Puits ont  reçu une formation adéquate pour le traitement du puits.

Les Mbororo sont très fiers de ce don à travers lequel ils ont été valorisés.

 

1.2.      Comité de gestion du puits des Mbororo

Pour une bonne gestion du puits, il a été indispensable de mettre sur pied un comité de gestion provisoire. Mais avant l’élection des membres du comité de gestion du puits, tous les bénéficiaires ont été informés sur la nécessité d’avoir des femmes au sein du comité.

Ce comité a bénéficié de plusieurs séances de formation pour permettre à chaque membre de jouer pleinement son rôle.

Résultats du CGP

Un comité provisoire est formé de 07 membres dont 02 femmes : une  chargée de l’entretien et une caissière.

Au total, il s’agit composé de :

ü  Un président ;

ü  Un vice Président ;

ü  Un chargé d’information /communication ;

ü  Une chargée d’entretien ;

ü  Une caissière ;

ü  Un chargé de Sensibilisation ;

ü  Un conseiller chargé de la discipline

Chaque membre du comité est désormais capable de faire les travaux qui relèvent de sa responsabilité.

 

1.3.      . Sensibilisation à l’hygiène de l’eau et du péril fécal

La connaissance de l’hygiène étant un moyen de pérennisation du puits et de la protection de la santé des populations, COPRESSA s’est donné la peine de s’assurer que les sites choisis dans le cadre de ce projet étaient assez éloignés des latrines disponibles.

Par ailleurs plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées sur les bienfaits de l’eau, sur les dangers des eaux souillées, sur l’utilité des latrines et leurs entretiens.

Résultats de la sensibilisation à l’hygiène de l’eau et du péril fécal

Le comité provisoire de gestion du puits (CGP) formé de 7 est opérationnel, son rôle est clair pour tous.

Toutes les femmes du quartier Madagascar, bénéficiaires directes et indirectes ont été formées les mesures d’hygiène de l’eau, du péril fécal, l’entretien du périmètre du puits et les comportements à adopter lors du puisage et du transport de l’eau.

 

1.4.      Suivis et évaluations du projet

Le suivi quotidien est assuré par un technicien de COPRESSA. L’équipe de COPRESSA se rend tous les 15 jours sur le site de construction du puits.

Des multiples descentes ont été effectuées par le superviseur pour contrôler la qualité du travail des puisatiers sur le terrain. La qualité et la quantité des matériaux à utiliser sont déterminés et testés afin d’éviter des problèmes dans la fabrication des buses. Au cours de ses missions, le Superviseur prodigue des  conseils aux puisatiers sur le chantier ; les corrections sont apportées au fur et à mesure pour pallier aux difficultés.

Des descentes terrain conjointes ont été organisées entre le superviseur et l’équipe de COPRESSA pour s’assurer de l’évolution normale des travaux dans le chantier. Ceci a permis d’arrêter certaines décisions et orientations de commun accord.

Un évaluateur externe a été commis par COPRESSA pour évaluer le projet sur tous ses aspects.

Pour la sécurisation des matériels un local a été mis à la disposition de COPRESSA par Alhadji SEIFOU,  chef du quartier Mbororo.

La visite de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la confédération Helvétique Suisse à COPRESSA le 23 juillet 2012 lui a permis de s’informer sur l’état d’avance de la réalisation du puits et d’avoir une idée de COPRESSA entant qu’organisation de développement.

Résultats des suivis et évaluations

Le suivi régulier par le bureau de coordination de COPRESSA basé à Maroua, le contrôle continu mené par le technicien de COPRESSA détaché pour la surveillance des travaux, le recrutement d’un superviseur pour le contrôle qualité, le choix des puisatiers qualifiés et les visites d’évaluation inopinées de la Coordonnatrice sont des facteurs qui ont tous contribués au succès du projet.

Désormais, son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Suisse connait mieux COPRESSA et ses domaines d’actions

Malgré les multiples imprévus survenus au cours de la réalisation du puits, les avis de l’évaluateur sont plutôt positifs. Il estime que le travail a été fait dans les règles de l’art, que les bénéficiaires ont participés et en sont satisfaits, que les suivis faits par COPRESSA étaient fréquents et réguliers, que les fonds de l’Ambassade sont arrivés à temps opportuns, enfin que la participation de l’autorité traditionnelle était effective et sans influence.

 

2.      Difficultés rencontrées lors de la réalisation du projet

Au cours de la réalisation du projet puits, il y a eu des difficultés de différents ordres :

ü  La panne du compresseur durant le transport entre Maroua et Gouna (308 km) ;

ü  La surenchère appliquée par les techniciens (tôlier et mécanicien) pour remettre le compresseur en l’état n’a pas facilité la tâche aux finances mis à la disposition du projet ;

ü  La difficulté d’accès aux matériaux (sable et gravier) à partir du mois de mai 2012.

ü  La présence d’une roche dans le premier site n’a pas facilité la poursuite des travaux. En effet, les travaux de fonçage ont été très pénibles malgré l’utilisation du compresseur.

ü  La présence d’une roche apparemment friable sur le second site, qui n’a pas facilité l’évolution de creusage et fonçage. Pour exemple, on est arrivé un temps à une situation où on a dû utiliser 160 litres de gazoil pour creuser un demi-mètre de profondeur.

ü  L’impossibilité d’aller à 30 mètres de profondeur tel que théoriquement estimé, ceci à cause de la forte montée d’eau et des difficultés pour les puisatiers de continuer le creusage ;

ü  Le débordement des délais de location des équipements tels que le compresseur, le chevalement et les moules.

Il faut noter que malgré l’ampleur de ces difficultés, les objectifs du projet ont été atteints dans son ensemble, la satisfaction de tous.

 

3.         Réception du puits

La réception du puits et les préparatifs y afférents se déroulent du 16 au 19 septembre 2012. COPRESSA y est représenté par M. SALI AHMADOU, HAMIDOU et Dr FATIMA DJIBRILLA SIDIKI

3.1.      Première journée

La journée du 16 septembre est consacrée au voyage de l’équipe de COPRESSA et aux préparatifs de la cérémonie de réception.

3.2.      Deuxième journée

Le 17 septembre 2012, dès 7 heures du matin l’équipe de COPRESSA se rend chef  TRADITIONNEL « Lamido » avec qui elle avait rendez-vous. L’essentiel de la visite porte sur le lieu d’implantation d’une des plaques indicatrices sur la route nationale. Sur les instructions concertées du Lamido, l’équipe de COPRESSA est conduit par trois notables pour identifier le lieu exact d’installation de la plaque principale.

Une fois l’identification terminée, les membres de l’équipe COPRESSA se dirigent vers le quartier Mbororo avec le représentant du Lamidou, en la personne du « Galdima Djeïkka » où ils sont attendus pour les dernières concertations. La rencontre organisée au quartier Mbororo regroupe les hommes et les femmes. L’équipe de COPRESSA en saisi l’occasion pour faire des rappels sur l’hygiène autour du puits et l’importance du rôle du comité de gestion du puits.

A la fin des pourparlers, il ressort de la volonté des bénéficiaires de dissoudre le comité provisoire au profit d’un comité permanent en charge de la gestion du point d’eau. A cette occasion, l’équipe de COPRESSA a insisté sur la prise en compte du Genre dans la composition de ce comité.

La promesse est faite de donner à COPRESSA la liste de ce comité avant le démarrage de la réception du puits prévue pour le 18/09/2012 à 8 heures.

3.3.      Troisième journée

Le 18/09/2012, tout le monde est à l’heure au rendez-vous ; même la pluie qui n’était pas du tout invité. Sa Magesté le Lamido de Gouna s’est fait représenté par le « Sarki Sanou » Bakary. Toutes les dispositions du déroulement de la cérémonie telle prévue par les bénéficiaires sont perturbées et modifiées à cause de la pluie. Finalement toutes les cérémonies prévues en plein air sont annulées. En attendant l’arrêt de la pluie, l’équipe de COPRESSA entretien l’assistance sur des thèmes liés à l’importance de l’arbre, aux techniques de plantation et à l’éducation des enfants. Pour ce qui est de l’arbre, au regard de la sollicitation des chefs de famille, COPRESSA a promis d’appuyer la création d’une pépinière d’orangers et de manguiers à Gouna vers le mois de mai 2013 afin d’en faciliter l’accès à tous les demandeurs.

Après tous ces éclairages, le représentant des bénéficiaires informe COPRESSA du choix des membres du comité permanent de gestion du puits « CPGP ». Tout comme le provisoire, ce comité permanent est formé de 7 membres dont 02 femmes.

 

Il s’agit de :

Président                              : Al Hadji YAKARY

Vice président                    : MAHAMAD IBRAHIM

Trésorier                                : ALADJI SHEFU

Chargée d’hygiène         : HADJA HAWA

Conservateur puits           : MALLAM BELLO

Technicien                           : MODIBO DJIDDA

Secrétaire                             : BELLO

NB : Hadja HAWA sera assistée dans ses fonctions par Mesdames  Hadjara et Amina Modibo

La communauté ayant accepté le principe d’instauration d’une cotisation pour l’entretien du puits, il ressort des concertations que chacun des 40 chefs de famille du quartier Madagascar versera tous les mardis (jour du marché de Gouna) une somme de 100 FCFA à cet effet.

Les femmes sont exemptes de cette cotisation, néanmoins celles qui se décident de contribuer sont les bienvenues.

Il est environ 11 heures lorsque la communauté Mbororo, las d’attendre la fin de la pluie, décide de passer à table pour le repas de la fête du puits.

Les hommes et les femmes prennent leurs repas séparément selon les traditions, mais autour de 12 H 30, tout le monde s’est retrouvé au puits pour la cérémonie de réception.

Cette cérémonie symbolique qui dure environ 15 minutes se termine par des remerciements et des prières pour son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Suisse qui a bien voulu leur offrir ce joyau plein d’eau.

 

  1. RAPPORT FINANCIER

 

La partie financière du rapport expose d’abord sur une récapitulation des dépenses réalisées sur les fonds de l’Ambassade de la Suisse, enchaine par le suivi budgétaire sur les fonds de l’Ambassade, les justifications des dépassements et des sous consommations, les contributions des parties prenantes du projet, le taux de contributions global et ses termine par les perspectives.

 

 

4.     Récapitulation des dépenses imputées à l’Ambassade par rubrique

 

 

 

Désignation Rubriques

Montants cumulés

Total

1. visite du site

164 000

164 000

2. Compresseur

1 656 000

1 656 000

3. Fabrication buses

763 100

763 100

4. Fabrication potence

97 500

97 500

5. Superstructure Margelle et dalles

112 000

112 000

6. Main d'œuvre superviseur, puisatiers et chevalement (61,62)

1 260 000

1 260 000

7. sensibilisation, formation à l'hygiène de l'eau et péril fécal (71,72,73,74,75,76)

437 500

437 500

8. suivi/Evaluation (81,82,83,84,85,86)

630 000

630 000

9. analyse hydriques (91,92,93)

165 100

165 100

10. Rapportage

0

0

Total dépenses

5 285 200

5 285 200

Il ressort du tableau ci-dessus que les dépenses réalisées pour le compte de l’Ambassade de la Suisse s’élève à une somme de cinq millions deux cent quarante vingt cinq mille deux cent FCFA.

A ce sujet, des efforts ont été faits au niveau de COPRESSA dans le regroupement des pièces justificatives (PJ). En effet, toutes les PJ ont été classées dans les 10 rubriques du budget du projet.

 

 

 

5.     Suivi budgétaire sur fonds de l'Ambassade

 

 

 

 

 

 

 

Activités

Budget  Accordé

Réalisation Ambassade

solde

Taux de  réalisation

 
 

1. visite du site

 

 

 

 

 

location véhicule visite site

40 000

40 000

0

100

 

carburant

24 000

24 000

0

100

 

implantation

40 000

40 000

0

100

 

honoraire spécialiste MINEE

60 000

0

60 000

0

 

honoraire Sourcier Superviseur

60 000

60 000

0

100

 

Sous total 1

224 000

164 000

60 000

73,21428571

 

2. Compresseur

 

 

0

 

 

location compresseur 

1 120 000

1 120 000

0

100

 

location pick - up pour traction 

150 000

150 000

0

100

 

carburant

195 000

368 000

-173 000

188,7179487

 

huile à pression

18 000

18 000

0

100

 

réparation compresseur

0

 

0

 

 

sous total 2

1 483 000

1 656 000

-173 000

111,6655428

 

3. Fabrication buses

 

 

 

 

 

fer de 8

63 000

94 500

-31 500

150

 

fer de 6

36 000

34 000

2 000

94,44444444

 

fil d'attache

5 000

5 000

0

100

 

gravier

100 000

100 000

0

100

 

sable

90 000

90 000

0

100

 

ciment

320 000

319 600

400

99,875

 

transport matériel

70 000

120 000

-50 000

171,4285714

 

sous total 3

684 000

763 100

-79 100

111,5643275

 

4. Fabrication potence

 

 

0

 

 

tube galvanisé

35 000

35 000

0

100

 

poulie

18 000

18 000

0

100

 

corde

5 000

4 500

500

90

 

puisoir

5 000

5 000

0

100

 

portion couvercle

30 000

30 000

0

100

 

clé à main

5 000

5 000

0

100

 

sous total 4

98 000

97 500

500

99,48979592

 

5. Superstructure Margelle et dalles

 

 

0

 

 

margelle

32 000

32 000

0

100

 

dalle de propreté

64 000

64 000

0

100

 

dalle de dessus

16 000

16 000

0

100

 

sous total 5

112 000

112 000

0

100

 

6. Main d'œuvre superviseur, puisatiers et chevalement

 

 

0

 

 

creusage

120 000

120 000

0

100

 

captage

400 000

400 000

0

100

 

superviseur des travaux

250 000

250 000

0

100

 

location chevalement

300 000

300 000

0

100

 

fabrication et télescopage buses

150 000

150 000

0

100

 

Main d'œuvre construction Muret de clôture

0

40 000

-40 000

 

 

sous total 6

1 220 000

1 260 000

-40 000

103,2786885

 

7. sensibilisation, formation à l'hygiène de l'eau et péril fécal

 

 

0

 

 

déplacement (71,72,73,74,75,76)

180 000

176 000

4 000

97,77777778

 

séjour (71,72,73,74,75,76)

90 000

86 500

3 500

96,11111111

 

location moto (71,72,73,74,75,76)

75 000

75 000

0

100

 

honoraire animateur (71,72,73,74,75,76)

100 000

100 000

0

100

 

sous total 7

445 000

437 500

7 500

98,31460674

 

8. suivi/Evaluation

 

 

0

 

 

séjour suivis (81,82,83,84,86)

60 000

105 000

-45 000

175

 

Déplacements Suivis (81,82,83,84,86)

75 000

99 000

-24 000

132

 

Location taxi moto (81,82,83,84,85,86)

50 000

106 000

-56 000

212

 

Déplacement évaluation (85)

60 000

10 000

50 000

16,66666667

 

carburant (81,82,83,84)

90 000

90 000

0

100

 

Séjour Evaluateur (85)

40 000

40 000

0

100

 

Honoraires Evaluateur (85)

150 000

75 000

75 000

50

 

plaque indicatrice

0

70 000

-70 000

 

 

Couverture cérémonie

0

35 000

-35 000

 

 

sous total 8

525 000

630 000

-105 000

120

 

9. analyse hydriques

 

 

 

 

 

Centre Pasteur

150 000

70 100

79 900

46,73333333

 

Mission Garoua 1

14 000

30 500

-16 500

217,8571429

 

Mission Garoua 2

10 000

34 000

-24 000

340

 

Mission Garoua 3

0

30 500

-30 500

 

 

sous total 9

174 000

165 100

8 900

94,88505747

 

10. Rapportage

 

 

 

 

 

rapport mi - parcours

-

-

 

 

 

rapport final

-

-

 

 

 

sous total 10

-

-

 

 

 

Total Général

4 965 000

5 285 200

-

106,449144

 

 

Commentaires

Pour des besoins de conformité, il y a eu une révision du budget avant le démarrage du projet. Le budget initial du projet tel que sollicité par COPRESSA était de 4 962 000 FCFA, mais lors de l’accord du projet, l’Ambassade a bien voulu affecté une somme de 4 965 000 FCFA au projet. C’est donc cette différence de 3000 FCFA qui a occasionné la révision portant sur la rubrique budgétaire N°3 ; le budget du fer de 8 passe de 60 000 FCFA à 63 000 FCFA.

 

 

6.     Justifications

Il s’agit ici d’expliquer les dépassements budgétaires, les imprévus et les sous consommations.

6.1.      Justifications des dépassements

Les frais de transport sont assez flexibles et variables par période. C’est ainsi que les frais de transport du matériel du projet entre Maroua et Gouna ont été sous-estimés lors de la préparation du budget. Les transporteurs nous avaient assurés que le déplacement du matériel était facile via les camions en retour de mission. Malheureusement pour nous, au mois d’avril 2012,  COPRESSA n’a pas pu avoir accès à de tel opportunités.

Les frais de carburant 

Lors du creusement du puits, les puisatiers ont eu à faire face à plusieurs types de rochers qui n’ont pas facilité les travaux de forage et de fonçage. La dureté des roches a nécessité une utilisation accrue du compresseur  et donc du carburant supplémentaire. C’est ainsi que le budget du carburant passe de 195 000 FCFA à 368 000 FCFA sur le poste budgétaire N°2.

La panne du compresseur

Une panne survenue en cours de voyage sur le compresseur a occasionné une dépense non prévue d’un montant de 472 100 FCFA. C’est bien dommage, car nul ne pouvait s’imaginer qu’un compresseur parti de Maroua en très bon état arrive à Gouna le même jour en épave. COPRESSA a dû assumer cette charge car conformément au contrat de location du Compresseur établi entre le propriétaire et COPRESSA, il revenait au locataire/COPRESSA d’assurer les frais relatifs aux dégâts.

La construction d’un muret autour du puits

Pour sécuriser le point d’eau et faciliter l’observation des règles d’hygiène, COPRESSA a jugé nécessaire de construire un petit mur autour du puits. Construit sur la base d’un reliquat de sacs de ciment, le muret a occasionné une dépense d’un montant de 40 000 FCFA pour payer la main d’œuvre des maçons.

Les plaques indicatrices et la couverture de la réception du puits

Un puits de l’envergure de celui financé par l’Ambassade de la Suisse est une grande première dans le canton de Gouna et mérite d’être rayonné. Pour ce faire l’option a été de mettre une plaque sur la route nationale, une plaque près du puits et d’inviter un spécialiste pour filmer et immortaliser l’évènement. Les plaques non prévues ont coûté 70 000 FCFA, la production du DVD a coûté 35 000 FCFA.

 

6.2.      Justification des sous consommations budgétaires

Honoraires du spécialiste du MINEE

Lors de la visite des sites du puits ainsi que lors des missions conjointes, COPRESSA n’a pas pu mettre la main sur un des spécialistes du MINEE. Alors que le plus qualifié basé à Maroua est parti en retraite vers le Sud du pays, celui de Garoua s’est rendu régulièrement disponible durant toutes les phases du projet. Cette absence justifie la non utilisation des 60 000 FCFA prévus à cet effet.

Analyse hydrique au Centre Pasteur de Garoua

Sur le budget du projet (rubrique N°9), il était prévu une somme de 150 000 FCFA pour faire des analyses de l’eau du puits. Contrairement à nos informations initiales, ces analyses ont coûté 70 100 FCFA, d’où le taux de 46,7% de réalisation.

 

7.     Contributions des parties prenantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activités

Budget  Global Révisé

Contributions Bénéficiaires

Contribution COPRESSA

Contribution Ambassade

 

 

 

 

1. visite du site

 

 

 

 

 

 

location véhicule visite site

40 000

 

 

40 000

 

 

carburant

24 000

 

 

24 000

 

 

implantation

60 000

 

20 000

40 000

 

 

honoraire spécialiste MINEE

60 000

 

 

0

 

 

honoraire Sourcier Superviseur

60 000

 

 

60 000

 

 

Sous total 1

244 000

0

20 000

164 000

 

 

2. Compresseur

 

 

 

 

 

 

location compresseur 

1 200 000

 

80 000

1 120 000

 

 

location pick - up pour traction 

150 000

 

 

150 000

 

 

carburant

195 000

0

 

368 000

 

 

huile à pression

18 000

 

 

18 000

 

 

réparation compresseur

0

0

472 100

 

 

 

sous total 2

1 563 000

0

552 100

1 656 000

 

 

3. Fabrication buses

 

 

 

 

 

 

fer de 8

63 000

 

 

94 500

 

 

fer de 6

36 000

 

 

34 000

 

 

fil d'attache

5 000

 

 

5 000

 

 

gravier

120 000

20 000

 

100 000

 

 

sable

140 000

50 000

 

90 000

 

 

ciment

360 000

40 000

 

319 600

 

 

transport matériel

70 000

 

 

120 000

 

 

sous total 3

794 000

110 000

0

763 100

 

 

4. Fabrication potence

 

 

 

 

 

 

tube galvanisé

35 000

 

 

35 000

 

 

poulie

18 000

 

 

18 000

 

 

corde

5 000

 

 

4 500

 

 

puisoir

5 000

 

 

5 000

 

 

portion couvercle

30 000

 

 

30 000

 

 

clé à main

5 000

 

 

5 000

 

 

sous total 4

98 000

0

0

97 500

 

 

5. Superstructure Margelle et dalles

 

 

 

 

 

 

margelle

32 000

 

 

32 000

 

 

dalle de propreté

64 000

 

 

64 000

 

 

dalle de dessus

16 000

 

 

16 000

 

 

sous total 5

112 000

0

0

112 000

 

 

6. Main d'œuvre superviseur, puisatiers et chevalement

 

 

 

 

 

 

creusage

120 000

 

 

120 000

 

 

captage

400 000

 

 

400 000

 

 

superviseur des travaux

250 000

 

 

250 000

 

 

location chevalement

300 000

 

 

300 000

 

 

fabrication et télescopage buses

150 000

 

 

150 000

 

 

Main d'œuvre construction Muret de clôture

0

 

 

40 000

 

 

sous total 6

1 220 000

0

0

1 260 000

 

 

7. sensibilisation, formation à l'hygiène de l'eau et péril fécal

 

 

 

 

 

 

déplacement (71,72,73,74,75,76)

180 000

 

 

176 000

 

 

séjour (71,72,73,74,75,76)

90 000

 

 

86 500

 

 

location moto (71,72,73,74,75,76)

75 000

 

 

75 000

 

 

honoraire animateur (71,72,73,74,75,76)

300 000

 

200 000

100 000

 

 

sous total 7

645 000

0

200 000

437 500

 

 

8. suivi/Evaluation

 

 

 

 

 

 

séjour suivis (81,82,83,84,86)

60 000

 

 

105 000

 

 

Déplacements Suivis (81,82,83,84,86)

75 000

 

 

99 000

 

 

Location taxi moto (81,82,83,84,85,86)

50 000

 

 

106 000

 

 

Déplacement évaluation (85)

60 000

 

 

10 000

 

 

carburant (81,82,83,84)

90 000

 

 

90 000

 

 

Séjour Evaluateur (85)

40 000

 

 

40 000

 

 

Honoraires Evaluateur (85)

150 000

 

 

75 000

 

 

plaque indicatrice

0

 

 

70 000

 

 

Couverture cérémonie

0

 

 

35 000

 

 

sous total 8

525 000

0

0

630 000

 

 

9. analyse hydriques

 

 

 

 

 

 

Centre Pasteur

150 000

 

 

70 100

 

 

Mission Garoua 1

14 000

 

 

30 500

 

 

Mission Garoua 2

10 000

 

 

34 000

 

 

Mission Garoua 3

0

 

 

30 500

 

 

sous total 9

174 000

0

0

165 100

 

 

10. Rapportage

 

 

 

 

 

 

rapport mi - parcours

150000

 

150000

 

 

 

rapport final

150000

 

150000

 

 

 

sous total 10

300000

0

300000

0

 

 

Total Général

5 675 000

110 000

1 072 100

5 285 200

 

 

Taux de contribution

100

1,938326

18,89163

93,13128

 

 
                 

 

Commentaires

Avec le coût final du projet qui s’élève à 5 675 000 FCFA, les contributions des parties prenantes sont respectivement de :

ü  110 000 FCFA pour les bénéficiaires sans compter les repas souvent offerts aux puisatiers et les dépenses pour la cérémonie de réception du puits ;

ü  1 072 100 FCFA pour COPRESSA ;

ü  5 285 200 FCFA pour l’Ambassade de la Suisse.

 

 

8.     Taux de contribution global

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activités

Budget  Global révisé

Contributions Bénéficiaires

Contribution COPRESSA

Contribution Ambassade

Total des contributions

Taux de contributions

 
 

1. visite du site

 

 

 

 

 

 

 

location véhicule visite site

40 000

 

 

40 000

40 000

100

 

carburant

24 000

 

 

24 000

24 000

100

 

implantation

60 000

 

20 000

40 000

60 000

100

 

honoraire spécialiste MINEE

60 000

 

 

0

0

0

 

honoraire Sourcier Superviseur

60 000

 

 

60 000

60 000

100

 

Sous total 1

244 000

0

20 000

164 000

184 000

75,40984

 

2. Compresseur

 

 

 

 

0

 

 

location compresseur 

1 200 000

 

80 000

1 120 000

1 200 000

100

 

location pick - up pour traction 

150 000

 

 

150 000

150 000

100

 

carburant

195 000

0

 

368 000

368 000

188,7179

 

huile à pression

18 000

 

 

18 000

18 000

100

 

réparation compresseur

0

0

472 100

 

472 100

 

 

sous total 2

1 563 000

0

552 100

1 656 000

2 208 100

141,2732

 

3. Fabrication buses

 

 

 

 

0

 

 

fer de 8

63 000

 

 

94 500

94 500

150

 

fer de 6

36 000

 

 

34 000

34 000

94,44444

 

fil d'attache

5 000

 

 

5 000

5 000

100

 

gravier

120 000

20 000

 

100 000

120 000

100

 

sable

140 000

50 000

 

90 000

140 000

100

 

ciment

360 000

40 000

 

319 600

359 600

99,88889

 

transport matériel

70 000

 

 

120 000

120 000

171,4286

 

sous total 3

794 000

110 000

0

763 100

873 100

109,9622

 

4. Fabrication potence

 

 

 

 

0

 

 

tube galvanisé

35 000

 

 

35 000

35 000

100

 

poulie

18 000

 

 

18 000

18 000

100

 

corde

5 000

 

 

4 500

4 500

90

 

puisoir

5 000

 

 

5 000

5 000

100

 

portion couvercle

30 000

 

 

30 000

30 000

100

 

clé à main

5 000

 

 

5 000

5 000

100

 

sous total 4

98 000

0

0

97 500

97 500

99,4898

 

5. Superstructure Margelle et dalles

 

 

 

 

0

 

 

margelle

32 000

 

 

32 000

32 000

100

 

dalle de propreté

64 000

 

 

64 000

64 000

100

 

dalle de dessus

16 000

 

 

16 000

16 000

100

 

sous total 5

112 000

0

0

112 000

112 000

100

 

6. Main d'œuvre superviseur, puisatiers et chevalement

 

 

 

 

0

 

 

creusage

120 000

 

 

120 000

120 000

100

 

captage

400 000

 

 

400 000

400 000

100

 

superviseur des travaux

250 000

 

 

250 000

250 000

100

 

location chevalement

300 000

 

 

300 000

300 000

100

 

fabrication et télescopage buses

150 000

 

 

150 000

150 000

100

 

Main d'œuvre construction Muret de clôture

0

 

 

40 000

40 000

 

 

sous total 6

1 220 000

0

0

1 260 000

1 260 000

103,2787

 

7. sensibilisation, formation à l'hygiène de l'eau et péril fécal

 

 

 

 

0

 

 

déplacement (71,72,73,74,75,76)

180 000

 

 

176 000

176 000

97,77778

 

séjour (71,72,73,74,75,76)

90 000

 

 

86 500

86 500

96,11111

 

location moto (71,72,73,74,75,76)

75 000

 

 

75 000

75 000

100

 

honoraire animateur (71,72,73,74,75,76)

300 000

 

200 000

100 000

300 000

100

 

sous total 7

645 000

0

200 000

437 500

637 500

98,83721

 

8. suivi/Evaluation

 

 

 

 

0

 

 

séjour suivis (81,82,83,84,86)

60 000

 

 

105 000

105 000

175

 

Déplacements Suivis (81,82,83,84,86)

75 000

 

 

99 000

99 000

132

 

Location taxi moto (81,82,83,84,85,86)

50 000

 

 

106 000

106 000

212

 

Déplacement évaluation (85)

60 000

 

 

10 000

10 000

16,66667

 

carburant (81,82,83,84)

90 000

 

 

90 000

90 000

100

 

Séjour Evaluateur (85)

40 000

 

 

40 000

40 000

100

 

Honoraires Evaluateur (85)

150 000

 

 

75 000

75 000

50

 

plaque indicatrice

0

 

 

70 000

70 000

 

 

Couverture cérémonie

0

 

 

35 000

35 000

 

 

sous total 8

525 000

0

0

630 000

630 000

120

 

9. analyse hydriques

 

 

 

 

0

 

 

Centre Pasteur

150 000

 

 

70 100

70 100

46,73333

 

Mission Garoua 1

14 000

 

 

30 500

30 500

217,8571

 

Mission Garoua 2

10 000

 

 

34 000

34 000

340

 

Mission Garoua 3

0

 

 

30 500

30 500

 

 

sous total 9

174 000

0

0

165 100

165 100

94,88506

 

10. Rapportage

 

 

 

 

0

 

 

rapport mi - parcours

150000

 

150000

 

150 000

100

 

rapport final

150000

 

150000

 

150 000

100

 

sous total 10

300000

0

300000

0

300 000

100

 

Total Général

5 675 000

110 000

1 072 100

5 285 200

6 467 300

113,9612

 

Taux de contribution

100

1,938326

18,89163

93,13128

114

 

 

Commentaires

En se référent à la dernière colonne du tableau de taux de contribution générale, l’on se rend compte que ces taux  varient de 75 à 141%. Ce que l’on retient également, c’est que le taux final est 113,9% et matérialise les efforts consentis par les uns et les autres pour l’aboutissement de ce chef d’œuvre.

 

 

9.     Perspectives

Après un projet pionnier d’éducation des enfants Mbororos du Nord Cameroun en 2010, COPRESSA vient de réussir à travers ce puits, sur un axe stratégique de stabilisation de ce peuple nomade. Cette consolidation étant aussi un bon outil de renforcement de la scolarité, il est à croire que d’ici les 10 prochaines années, il y aura une diminution du taux d’analphabétisme dans cette communauté. Gloire à tous ceux qui s’y investissent.

 

Conclusion

COPRESSA s’estime heureux d’avoir eu cette opportunité de travailler avec l’Ambassade de la Confédération Suisse au Cameroun. En effet, suite à un projet de scolarisation des enfants des Mbororo sédentarisés, il s’est posé un problème crucial de manque d’eau dans cette communauté marginalisée.

C’est dans ce sens qu’un projet de réalisation d’un puits grâce à l’appui financier de l’Ambassade est venu à point nommé pour double raisons :

ü  La contribution à la stabilisation d’un peuple nomade en cours d’intégration sociale et en quête de légitimité ;

ü  La participation à la santé par le biais de la propreté et de l’hygiène.

Malgré les difficultés rencontrées, les résultats obtenus sont élogieux et se présentent comme suit :

ü  Actuellement, il existe au quartier Madagascar de Gouna, un puits de seize mètres de profondeur.

ü  Au moment où les bénéficiaires réceptionnent leur ouvrage, le puits a  15 m d’eau.

ü  L’eau de ce puits est agréable à boire, mais sa qualité est insuffisante et nécessite des traitements préalables au chlore ou à l’eau de javel

ü  Les Mbororo sont très fiers de ce don à travers lequel ils ont été valorisés.

ü  Un comité formé de 07 membres est opérationnel. 02 femmes ;.

ü  Chaque membre du comité est désormais capable de faire les travaux qui relèvent de sa responsabilité.

ü  Le comité de gestion du puits d’eau (CGP) formé de 7 est opérationnel, son rôle est clair pour tous.

COPRESSA s’estime heureux d’avoir contribué à cette forme de coopération positive qui va certainement apporter du nouveau dans la vie de la communauté Mbororo de Gouna.

Merci infiniment à l’Ambassade de la Suisse, à son Excellence Monsieur l’Ambassadeur et à tous ceux qui ont favorisé la réalisation de cette ouvrage prestigieux pour le bien être de la communauté Mbororo du Canton de Gouna.

 

Quelques photos

     

       

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site